16 juin 2015
Catégorie :
Divers
PrePresse
Comm. : 0

Comment améliorer les échanges entre graphistes et imprimeurs ?

Les relations parfois difficiles entre graphistes et imprimeurs sont une source inépuisable d’histoires à même d’effrayer les plus jeunes au coin du feu. Satanés graphistes avec leur fichiers impropres; terrifiants imprimeurs aux spécifications insensées. Bref, ça frictionnait hier, çà s’irrite aujourd’hui, ça se battra demain…

Il existe cependant des outils pour améliorer les échanges entre graphistes et imprimeurs. Petit tour d’horizon sans aucun casque bleu aux alentours…

A) Enfocus ConnectYou

Lorsqu’un graphiste travaille avec plusieurs imprimeurs, le risque est grand de se tromper entre les spécifications de l’un et les desiderata d’un autre. ConnectYou permet de sécuriser les échanges avec ses différents prestataires en préparant des connecteurs propres à chacun d’entre eux. Très pratique pour ne plus se tromper et éviter ainsi les échanges tendus en fin de journée.

Plus besoin de jongler avec les normes ou les contraintes, sélectionnez seulement le jeu prédéfini pour tel ou tel imprimeur (ex. PLV, Pack, Print…) et l’ensemble des paramètres sera automatiquement appliqué. Lors de la soumission, le PDF sera produit, analysé, corrigé dans le meilleur des cas et si tout est OK, automatiquement transmis à l’imprimeur.

Connect You Shema

C’est un gain de sécurité absolu. En cas de problèmes, vous êtes alerté sur les points à revoir grâce au rapport PitStop avant même que l’imprimeur n’ait eu vent de vos fichiers!

B) Enfocus ConnectAll

Alors que ConnectYou est un outil limité à un poste utilisateur (çàd un graphiste pour n partenaires), ConnectAll est son pendant multi-utilisateurs. Cette fois c’est l’imprimeur qui mène la danse. Avec ConnectAll, ce dernier génère des utilitaires (connecteurs) Mac et PC préconfigurés. Normes d’impressions, correctifs, emplacement des fichiers, interactions avec l’utilisateur, tout est paramétrable en amont.

Une fois les connecteurs générés, l’imprimeur les distribue gratuitement et sans limite à toute personne en charge de lui remettre des fichiers PDFs pour impression. Les graphistes n’ont plus alors qu’à exporter leurs fichiers depuis leur application de PAO préférée. C’est une solution Gagnant-Gagnant car l’imprimeur est certain de recevoir des fichiers conformes à ses standards d’impression et le graphiste ne s’inquiète plus de la qualité de ses fichiers.

ConnectAll Schema

Le fichier comporte t-il des problèmes ? Le connecteur peut être chargé de corriger autant que possible le fichier. Si passées ces étapes, le fichier est correct, alors il est transmis à l’imprimeur qui pourra dès lors l’envoyer sans crainte à la presse.

Dans le cas où le fichier soumis est trop imparfait pour être traité, l’utilisateur dispose d’un rapport l’informant des problèmes. Il lui faut alors modifier son fichier en conséquence. L’intérêt ici est que le fichier n’a jamais quitté le poste du graphiste et les risques d’une impression à problèmes sont écartés.

Cerise sur le gâteau, les connecteurs restent modifiables même après distribution. Si l’imprimeur ajuste les propriétés de son connecteur, alors toute occurrence précédemment distribuée va se mettre à jour. C’est une garantie supplémentaire d’évoluer dans un flux totalement sécurisé.

C) Enfocus ConnectSend

L’applicatif Enfocus ConnectSend fonctionne comme un « droplet » (programme déclenché par glisser/déposer de fichiers). contrairement à ConnectAll, ConnectSend ne génère pas de fichiers finaux (ex. de InDesign à PDF). Il permet seulement de pousser des fichiers à l’imprimeur tout en profitant des capacités d’analyse, de correction de rapport et de transmission automatisée de ses petits camarades.

Connect Send shema

 

L’imprimeur peut générer autant de connecteurs qu’il le désire sans taxation supplémentaire et les distribuer gratuitement. Là encore toute modification ultérieur du connecteur côté imprimeur peut être répercuté sur les instances locales côté client. Cette solution peut convenir à une entreprise qui utiliserait des logiciels non concernés par Enfocus ConnectAll pour la production de fichiers PDFs par exemple.

D) Conclusion

Les échanges parfois difficiles entre graphistes et imprimeurs ne sont pas une fatalité. Bien sûr la plupart du temps, ces deux acteurs travaillent intelligemment main dans la main. Mais il suffit que l’un passe la main ou que l’autre ajuste certains paramètres (changement de presse, de média…) pour qu’alors les postulats d’hier ne tiennent plus et qu’à nouveau des problèmes surgissent.

La suite Connect d’Enfocus entend apporter un réel confort et une grande sécurité dans les échanges graphistes/imprimeurs et il serait dommage de s’en priver. N’hésitez pas à nous demander plus d’informations.

Vous avez des difficultés dans vos échanges ? Vous avez adopté Connect et avez mesuré son intérêt ? Faîtes-nous part de vos expériences dans les commentaires ci-après !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *