19 janvier 2018
Comm. : 2

Connaissez-vous la fable de la grenouille ?

Vous avez probablement déjà entendu parler de cette histoire mille fois : une grenouille placée dans une marmite d’eau froide portée lentement à ébullition mourra sans même s’en rendre compte incapable de pressentir son issue fatale. À contrario, la même grenouille jetée dans l’eau bouillante ressort instantanément.

Non content d’être cruelle, cette fable entend rappeler combien il est dangereux de se laisser engourdir dans un quotidien au point parfois de ne plus pouvoir s’en sortir. C’est particulièrement vrai dans un univers de production où les montées progressives de charge et la saturation à terme du personnel font penser à cette lente évolution de la température.

Cet article entend proposer quelques pistes de réflexion sur les possibilités de sortir de l’eau bien avant le point de non retour. On vous en dit plus…

A) Rationalisation

L’évolution d’une entreprise se fait souvent par empilement progressif de compétences, de savoir-faire, de méthodes et de processus dont on s’accommode. On relie les bouts, on contorsionne. Et sans s’en rendre compte, les processus internes s’en trouvent alambiqués.

Pierre s’occupe d’un dossier qu’il passe à Martine qui doit solliciter l’avis de Jean. Le dossier patiente quelques heures, quelques jours. Jean a besoin de précisions. Il redemande à Martine. Martine vérifie auprès de Pierre. Pierre appelle le client. Etc. Etc.

Parfois, il suffit de remettre un peu d’ordre dans les processus internes, de démêler la pelote et de repenser la chaîne de production pour retrouver de l’air, un meilleure communication entre les services et in fine améliorer la productivité et la satisfaction client.

Des solutions comme Caldera StreamLive permettent de mettre à plat l’organisation de son entreprise et les différents services et points par lesquels doivent passer un dossier.

Et si l’information doit provenir de l’extérieur, un portail web ou des applicatifs dédiés comme Enfocus ConnectAll peuvent simplifier et améliorer la gestion d’un dossier dans l’entreprise.

B) Formation

Pourquoi former son personnel est critique ? C’est simple. Vous achetez des logiciels plutôt onéreux qui disposent de fonctionnalités optimales qui à elles seules vous permettrait de booster votre productivité de 30, 50% ou plus. Mais vos collaborateurs ne les utilisent pas. Allons bon ? Et pourquoi ?

La réponse est simple. Ils n’en savent rien. Certainement que les meilleurs d’entre eux auront pris soin de s’auto-former. Au final, ils auront cette compétence. Mais vous savez-quoi ? Il est fort probable qu’ils ne la partagent pas et peut-être auront-ils envie de valoriser ce savoir-faire ailleurs.

Oui mais si je paye pour former des gens et qu’ils s’en vont ? Au final, j’aurai formé le personnel de mes concurrents !

C’est une possibilité, il est vrai. Et c’est même là la vie de l’entreprise. Mais partons plutôt de l’axiome inverse. Et si vous ne les formez pas et qu’ils restent ? Vos employés ne seront pas plus compétents et avec l’évolution rapide des logiciels (cf Adobe CC), cet écart ne fera que s’accentuer.

J’ai toujours pensé qu’une société qui forme ses salariés, qui les poussent à rechercher des solutions innovantes, qui les amène à donner le meilleur d’eux-mêmes est une entreprise dans laquelle on a envie de rester. Au moins plus longtemps que la moyenne.

Nous sommes en mesure de donner des formations sur de nombreux sujets. N’hésitez pas à nous demander des informations à ce sujet.

C) Automatisation

Rationaliser et former sont deux étapes importantes. Mais l’automatisation est également un élément fondamental. Les tâches chronophages et répétitives dans une entreprise sont les degrés qui feront bientôt bouillir la marmite.

La question est : voulez-vous rester dans l’eau chaude ou en sortir ?

J’ai connu des sociétés qui se sont équipées en automatisation sous la pression de leur personnel. Les employés étaient excédés par les cadences de travail, les heures supplémentaires à rallonge. L’automatisation a permis de faire redescendre la température. C’est une bonne réaction mais n’attendez-pas pour autant de sentir les premières vagues de chaleur pour réagir.

Les solutions dépendent de votre secteur d’activité. Les agences ou les studios PAO apprécieront les scripts Javascript pour les logiciels Adobe (Exports de fichiers en masse, personnalisation de documents…). Ou encore un plug-in comme EasyCatalog pour le montage automatisé de documents structurés (catalogues, annuaires, fiches techniques…).

Pour les éditeurs, la mise en place de flux XML couplée avec un système éditorial comme Melody  peut grandement réduire les temps de publication et la production d’un plus grand nombre d’ouvrage, livres ou magazines.

Enfin, les imprimeurs (Labeur, Packaging, Label, Textile, Grand Format, Web to Print…) pourront s’appuyer sur des flux de production automatisés comme Enfocus Switch en combinaison avec Callas PDFToolBox Server.

exemple flux switch

Ces derniers pourront alors traités automatiquement de la réception des fichiers à la mise en production en passant par le preflight, l’imposition, l’archivage, la gestion colorimétrique.

Sans compter que si certains produits sont nés dans l’environnement des arts graphique, leur souplesse d’utilisation et leur puissance leur permettent d’automatiser a peu près tout type de flux de fichiers.

D) Conclusion

Pauvres grenouilles qui au prétexte de la science auront été bouillies dans des marmites. La bonne nouvelle, c’est que vous n’êtes pas une grenouille ! Vous n’avez pas à subir la lente et irrémédiable montée de la température. Vous pouvez réagir et mettre en place une stratégie.

Deuxième bonne nouvelle, vous n’êtes pas seuls. Nous vous aidons à faire redescendre la température. Quelque soit la chaleur du moment – légèrement tiède, un peu chaud, très chaud – contactez-nous pour un audit. Nous analyserons ensemble comment vous sortir de la marmite.

Troisième bonne nouvelle, il suffit de nous appeler au 06.73.64.95.94 ou nous contacter par mail pour nous confier votre problématique.

A très bientôt !

2 réponses à “Connaissez-vous la fable de la grenouille ?

  1. Luc dit :

    Sympa comme article et ça ne s’applique pas qu’à l’entreprise. C’est tout aussi valable pour les indépendants.
    NB : attention à la petite coquille (s’en même).

    • Loïc Aigon dit :

      Ouh la la, à ce niveau c’est plus une coquille, c’est la douzaine d’huitres 😛 Coquille corrigée. Je m’étais relu à plusieurs reprises mais visiblement pas assez. Merci beaucoup pour votre commentaire et bonnes prochaines lectures 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *